vendredi 28 décembre 2012

La charte Oh Oui !

La charte Oh Oui !

Il n’a rien de plus simple que de noter des choses positives durant un match.  Par contre, simple ne veut pas nécessairement dire facile.  Il faut observer et cela requiert de l’effort.  Il faut prendre le temps de sortir sa feuille et de le noter.  Cela aussi requiert de l’effort.



Durant un match, nous les entraîneurs sommes conditionnés à corriger les erreurs que nous voyons sur la glace.  Dès le moment que le joueur arrive au banc, on s’empresse de s’asseoir à côté de lui avec notre tableau blanc et lui expliquer ce qui aurait dû faire.  Je suis persuadé que pour la majorité d’entre nous, on le fait avec la meilleure des intentions. 

Par contre, rares sont les fois où l’on va prendre le même temps, s’asseoir à côté du joueur, toujours avec notre tableau blanc, et lui expliquer ce qui vient de faire correctement.  Pourtant, c’est aussi important, sinon plus, de renforcer les points positifs que de corriger les erreurs. 

Je vous présente ici un outil qui augmentera, si utiliser à bon escient, le nombre de bonnes choses que vos joueurs feront.  C’est la charte Oh Oui !  Elle crée une atmosphère extraordinaire dans laquelle vos joueurs se sentiront appréciés et deviendront plus réceptifs à vos correctifs.

Pourquoi Oh Oui! ?  Parce qu'il n'a rien de plus valorisant pour un entraîneur de voir qu'un de ses joueurs met en pratique les conseils expliqués.  Notre petite voix intérieure nous dit tous Oh Oui !

J'ai mis en pratique le concept l'année dernière.  J'ai noté des choses positives durant un match.  J’ai présenté le tout à chacun des joueurs avec leurs parents et je considère que cela a eu un impact positif sur le reste de la saison. 

Voici comment la charte fonctionne :

1. Écrivez le nom de chacun de vos joueurs sur la charte Oh Oui !  S’il y a des actions spécifiques que vous voulez observer sur un joueur, notez le tout dans la case appropriée (exemple, est-ce qu’il effectue son repli défensif?)

2. Cherchez les choses positives que vos joueurs font et dès le moment que vous en voyez une, notez le tout sur la charte.  Avec le temps, vous développerez des acronymes et la prise de notes se fera rapidement.  L’important est d’être capable de se relire à la fin de la partie.  En plus de trouver des choses individuelles, efforcez-vous à trouver des choses reliées au travail d’équipe, c’est-à-dire qu’est-ce que les joueurs font pour s’encourager.

3. Impliquez vos adjoints et les parents.  Et même, pourquoi ne pas impliquer le gardien substitut assis sur le banc.  Ça va leur permettre de voir le match d’un tout autre angle. 

4. Assurez-vous d’avoir le même nombre de commentaires pour chacun de vos joueurs (2 à 5).  Certes, il faudra que vous vous creusiez les méninges pour certains de vos joueurs.  Efforcez-vous à le faire.  Limitez vos nombres de commentaires pour les joueurs plus avancés.  Soyez discipliné et assurez-vous qu’à la fin du match, vous avez en moyenne 2 à 5 commentaires pour chacun de vos joueurs.

5. Soyez honnête!  C’est la clé du succès de cet outil.  N’inventez rien.  N’écrivez pas quelque chose qui n’est pas vrai.  J’ai vu trop de situations où est-ce que l’entraîneur invente des bons coups afin de bien paraître devant le joueur.  Les joueurs ne sont pas dupes.  Ils reconnaîtront que vous embellissez les choses.  Si vous observez, vous trouverez.

6. Débutez votre prochain entraînement par une petite réunion d’équipe et révisez ensemble votre charte Oh Oui!  Prenez 30 secondes par joueur et partagez vos découvertes avec le groupe. 

7. Maintenant, apprécier l’énergie positive qui se dégagera lors de votre entraînement.

Je me rappelle très bien ma dernière année Midget AA où l'un des entraîneurs adjoint venait nous voir régulièrement pour nous dire les bons coups que l'on avait faits lors du match précédent.  "Réalises-tu que tu a gagné 9 mises au jeu sur 12?", "Wow!  La passe que tu as faite à Pierre-Jean-Jacques était échoeurante.".  Certes, ce n'était pas la charte Oh Oui mais c'était le même principe.  Même à 17 ans, j'étais fier de voir que mon travail était apprécié.

S’efforcer à trouver des choses positives sur un banc de hockey ne veut pas dire être un coach mou ou encore, arrêter d’apporter des correctifs.  Au contraire, il faut continuer à apporter des correctifs.  Mais il faut aussi corriger intelligemment.  La jeunesse d’aujourd’hui n’est pas la même qu’autrefois.  Il faut savoir adapter son discours pour avoir plus d’impact. 

En espérant que vous mettrez en pratique cette charte.  Vous pouvez la télécharger en cliquant iciMerci de partager ce texte.

Steve Lauzon
Loz | Hockey
slauzon32@gmail.com