jeudi 12 octobre 2017

Attitude Loz Hockey : Respect

Depuis que j'ai créé le blogue Loz Hockey en novembre 2012, les 3 valeurs fondamentales que je poursuis sont le respect, le leadership et le travail d’équipe.  J'ai toujours cru que si l’identité de chaque équipe est construite autour de ces valeurs, non seulement le hockey s’en portera mieux, mais l’équipe toute entire réussira à atteindre des sommets inattendus.


L'article ci-dessous est l'un des premier que j'ai écris et publié sur le blogue.  Je l'ai corrigé un peu et j'ai cru bon de vous le partager à nouveau.  Avec mes experiences des dernières années, je réalise que si on veut améliorer le sport qu'on aime tant, autant sur la glace qu'à l'extérieur de la glace, il est important de revenir à la base.  Et pour moi, les 3 valeurs Loz Hockey sont ce que le hockey mineur a de besoin.



La première valeur qui compose le trio est, selon moi, la plus importante de tous : le respect


Il y a 5 grandes zones au respect:
  • règles;
  • adversaires;
  • officiels;
  • équipe;
  • soi-même. 


Tous des zones interreliées les unes aux autres.


Loz Hockey Ressource
Les 5 zones du respect - Loz Hockey


Respecte les règles
À prime abord, les règles existent dans le but de garder le jeu juste et équitable pour tous.  Il est donc important de jouer selon celles-ci.  En agissant ainsi, on respecte l’essence même du sport.  On peut ne pas être en accord avec un règlement quelconque.  C’est de notre droit.  Mais gardons à l'esprit que c’est le même règlement pour tous.  S’il est écrit, il se doit d’être respecté.
 

Même si tu crois être en mesure de t’en sortir sans te faire prendre, un jour ou l’autre, tu vas te faire prendre!  Et lorsque tu te feras prendre, non seulement tu te pénaliseras, mais tu mettras également ton équipe dans le pétrin.  Tu peux jouer agressif, intensif et avec émotions.  Tu peux jouer aux limites de ce qui est permis.  Mais sois conscient qu’à chacune des fois où tu sors de ces limites, tu pénalises ton équipe.  Joueurs et joueuses, jouez selon les règles.



Il va de même pour les entraîneurs.  Il est important de respecter les règles et le hockey en général.  Combien de fois ai-je vu des situations où dans les derniers instants d’un match, l’entraîneur a demandé à un de ses joueurs de simuler une blessure ou encore, procéder à un changement non autorisé afin que le temps s’écoule au cadran?  Je sais que certains le font, c’est un vieux truc de coach.  Mais est-ce vraiment une pratique respectueuse?  Comment réagissons-nous lorsque cette même pratique est effectuée par le coach adverse? On crie à tue-tête sur le banc.  Entraîneurs, jouez selon les règles.



Et que dire des administrateurs?  Toutes les associations et organisations ont un cahier de règlements.  Il est du devoir de l’organisation de veiller à ce que chacune des règles soit respectée.  Si une situation se présente qui va à l'encontre d'une règle, ce n’est pas le temps de débattre de la pertinence de celle-ci ouin, mais dans ce cas-ci.  Appliquons les règles.  Disciplinons en conséquence.  Un point c’est tout.  Si nous jugeons que la règle est désuète ou mérite d’être révisée, débattons par la suite.  Pas au moment de prendre la décision.  C’est ce qui crée de la confusion et de la frustration au sein des membres d'une association.  Administrateurs, jouez selon les règles.




Respecte l’adversaire

S’il n’y a pas d’adversaire contre qui jouer, il n’y a pas de hockey.  De bons adversaires sont ceux qui nous forcent à être à notre meilleur.  Nous forcent à travailler d’arrache-pied pour la rondelle.  Nous forcent à être alerte sur la glace.  Ils méritent donc notre respect.
 

Respecter son adversaire ne veut pas dire lui laisser gagner la bataille dans le coin de patinoire, lui laisser prendre un lancer de qualité ou de ne pas lui appliquer une mise en échec lorsque l’occasion se présente.  Au contraire.  Lorsque tu respectes ton adversaire, tu travailles plus fort dans les coins, tu fais tout en ton possible pour l’empêcher de prendre un lancer et tu ne te gènes pas pour appliquer une mise en échec afin de récupérer la rondelle.  Joueurs et joueuses, respectez vos adversaires.



Pour les entraîneurs, c’est la même chose.  Il faut inculquer cette valeur du respect de l’adversaire à nos joueurs.  Ce faisant, on les positionne dans un état d’esprit optimal pour qu’ils puissent s’investir à fond dans la partie.  Si on emploie le discours du on ne respecte pas l’adversaire, on ne respecte pas le joueur X, selon moi, on se tire une balle dans le pied.  On vient de siphonner une grande réserve de l’énergie positive que l’équipe avait à sa disposition.  Éduquez vos joueurs à respecter leurs adversaires.  Entraîneurs, respectez l’adversaire, et vos joueurs vous récompenseront.




Respecte les officiels

Respectez les officiels est probablement la chose la plus difficile à faire puisque le hockey est très émotif.  Je suis le premier des coupables et il m’arrive encore à l’occasion de m’échapper.  Mais il faut comprendre que les officiels ont un travail exigeant à accomplir.  Certains sont encore adolescents, d’autres débutent dans le métier et tous, peu importe l’expérience, font des erreurs.  Ils sont humains après tout. 



Imaginez-vous si à chacune des fois que vous faisiez une erreur sur la glace, ou effectuez un mauvais changement, l’officiel allait vous engueuler?  Comment vous sentiriez-vous?  De la même façon dont lui se sent lorsque la même situation se produit envers lui.
 
Je sais, je sais… le hockey c’est le hockey et crier après les arbitres fait partie du sport... il paraît.  Même les plus grands entraîneurs le font.  Je peux comprendre cela.  Mais lorsque l’intégrité de la personne est attaquée, là ça devient un problème.  Lorsque l’arbitre fait un appel douteux et le joueur l’apostrophe avec  %?$%? de pourri, là c’est un problème. 



Lorsqu’un arbitre se blesse et l’entraîneur se penche sur le côté de la bande pour lui dire j'espère que ça n'a pas faite trop mal avec un sourire en coin, là c’est un problème. 



Lorsque le juge de ligne manque un hors-jeu flagrant et tout ce que tu entends dans les estrades c’est va te faire soigner, là c’est un problème.





Joueurs, entraîneurs et parents, cherchons à respecter les officiels et lorsque nous sommes en désaccord (car croyez-moi, ça va arriver !), faisons tout en notre possible pour garder le contrôle de nos émotions.  Et si nous devons faire connaître notre mécontentement, faisons-le de façon à ne pas attaquer l’intégrité de la personne.





Difficile?  Il n’y a aucun doute.  Possible?  Il n’y a aucun doute.






Respecte ton équipe
À mon avis, ce qui a de plus le fun au hockey c’est de faire partie d’une équipe.  Plus tard dans la vie, tu feras partie de plusieurs équipes et c’est important d’apprendre à travailler avec d'autres personnes.  Quand tu fais partie d’une équipe, tes gestes et paroles – avant, durant et après les entraînements et parties – sont reflétés non seulement sur toi mais aussi sur tes coéquipiers et tes entraîneurs.  Alors traite tes coéquipiers et entraîneurs de la même façon dont toi tu veux être traité.  Deviens un coéquipier extraordinaire.  Tu peux être le joueur le plus talentueux de ton équipe mais si tu ne joues pas avec le reste de tes coéquipiers, tu ne réussiras pas à gagner grand-chose.  Peut-être quelques victoires ici et là, mais c’est tout.  Une équipe est ce qui permet à un joueur ordinaire d’accomplir des choses extraordinaires.




C’est la même chose pour vous entraîneurs.  Il est important de respecter ses joueurs et ses collègues entraîneurs.  Comportez-vous envers eux de la même façon dont vous voulez qu’ils se comportent envers vous.  Si vous ne respectez pas un de vos joueurs, comment voulez-vous qu’il vous respecte en retour?  Si vous criez après lui continuellement, comment voulez-vous qu’il soit attentif lorsque vous lui parlez?  Si vous n’impliquez pas vos entraîneurs dans la prise de décision, comment voulez-vous qu’ils partagent leurs idées lorsqu’ils en ont?  C’est la loi du gros bon sens.



Joueurs, respectez vos coéquipiers et entraîneurs
Entraîneurs, respectez vos joueurs et entraîneurs








Respectes-toi
Celle-ci constitue la zone la plus importante.  Avant même de respecter les règles, tes adversaires, les officiels, tes coéquipiers et entraîneurs, il faut que tu apprennes à te respecter.  Se respecter c’est :
  • se fixer des standards élevés d’éthique de travail en travaillant d’arrache-pied à chacune de ses présences lors des parties et des entraînements;
  • de ne pas laisser aller sa frustration sur un coéquipier, un officiel, un parent, un entraîneur, un administrateur ou autres;
  • se préparer adéquatement avant un match (repos, repas, préparation mentale, etc.);
  • écouter les consignes et les respecter;
  • communiquer avec l’entraîneur ou un coéquipier lorsque ce dernier a fait ou dit une chose que tu n’as pas aimée afin de clarifier la situation;
  • accepter de faire la passe à ton coéquipier qui est découvert même si tu es à 1 but de faire ton tour du chapeau;
  • accepter de se tenir debout pour ses coéquipiers;
  • d’être capable de dire la vérité;
  • accepter de se tenir debout pour ses valeurs et principes qui ont été violés même si la majorité décide de se taire;
  • d’être capable de se regarder dans le miroir après un match ou un entraînement et dire j’ai tout donné;
  • d’être capable de demander de l’aide quand tu en a de besoin et donner de l’aide quand l’autre en a de besoin;
  • Et beaucoup plus…

Si tu respectes les 5 grandes zones, toi et tes coéquipiers réussiront à soutirer le maximum de votre saison de hockey.  En plus, tu vas contribuer à honorer la grande tradition du hockey mais plus important encore, développer une qualité qui te servira toute ta vie durant. 



Respect.  Un simple mot qui a un impact gigantesque.



Merci de partager ce texte.



Steve Lauzon
Loz | Hockey
slauzon32@gmail.com







Toute reproduction de cet article est autorisé par Steve Lauzon en autant que vous conservez un lien original vers l’article du blogue et que vous incluez la signature affichée au bas de celui-ci.