dimanche 17 mars 2013

Réflexion personnelle saison 2012-2013

Aujourd’hui, je suis assis devant mon ordinateur et je reflète sur la dernière saison que notre famille vient de vivre.  Pour nous, le hockey c’est une histoire de famille.  Fiston le joue, papa l’enseigne et les filles sont les plus grandes cheerleaders.

Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Réflexion personnelle 2012-2013

La saison a débuté au début du mois d’août dernier.  Pour un rare weekend depuis cette date, il n’y a pas de hockey au menu.  En effet, l’équipe de fiston a été éliminée des éliminatoires le weekend dernier.  C’est dommage qu’un 10 mars, la saison soit déjà terminée.  Semblerait que nous sommes parmi les chanceux puisque certaines équipes ont terminé à la fin février.  Je crois de plus en plus que la saison débute un mois trop tôt et se termine également un mois trop tôt.  Sûrement une petite réflexion à avoir en tant qu’organisme mais c’est le sujet d’un autre débat.

Pour mon fils, cette saison a été comme des montagnes russes.  En effet, il a eu une progression importante en passant de l’atome B à l’atome BB.  Il en était très fier, comme ses parents d’ailleurs.  Mais il a aussi eu à vivre des périodes difficiles autant athlétiques qu’émotionnelles.  Mais, comme nous lui avons rappelé souvent, ça fait de lui une meilleure personne.  Il anticipe beaucoup sa première année peewee, une année « je veux juste avoir du fun papa… ».  Message compris.

Oui cette saison a été unique en son genre.  Jamais nous n’avions vécu autant d’émotions que cette saison.  Jamais nous n’avions été aussi impliqués que cette saison.  Et jamais nous n'avions été témoins de situations et magouilles qui ne devraient jamais se produire dans le sport amateur.

70% des jeunes abandonnent le sport organisé avant l’âge de 13 ans.  C’est ahurissant comme statistique.  Aujourd'hui, je comprends beaucoup mieux pourquoi.  Hors de tout doute, on doit tous se retrousser les manches et travailler à changer cette statistique pour le mieux.

Depuis le lancement du blogue Loz Hockey en décembre dernier, plusieurs lecteurs m’ont envoyé des témoignages via courriels sur des situations hors du commun qu’ils ont vécu, certaines à te faire grincer les dents.  J’apprécie la confiance qu’ils m’ont accordée en me partageant leurs histoires. 

Ce que je remarque est que sensiblement les mêmes problèmes se produisent d’une région à l’autre.  Certes, il y a des exceptions mais ce qui en ressort le plus à travers tous les courriels que j’ai reçus et les situations personnelles que j’ai vécues, se résume à ces quelques éléments :

  • comportements inadéquats d’un ou des entraîneurs derrière un banc et ce, du novice à midget!
  • du négativisme à profusion envers les joueurs sur et hors la glace
  • des réputations de bénévoles entachées
  • le jeu des coulisses et des rumeurs
  • manque flagrant de communication
  • jouer à l’autruche afin de protéger un ami
  • le manque de respect à tous les niveaux
  • support inadéquat envers les entraîneurs
  • des parents arrogants dans les estrades
  • des power trips de personnes qui occupent des rôles importants
  • la click
  • manque de leadership, de vision et d’objectifs clairs
  • etc.

Comprenez-moi bien, la raison pour laquelle j’en fais mention n’est pas pour pointer qui que se soit ou une situation en particulière.  Au contraire, c’est la tendance des commentaires que j’ai reçus, de Rivière du Loup en passant par Trois-Rivières, Gatineau jusqu’à Amos.

Je ne dis pas non plus que ces problèmes sont généralisés à travers toutes les régions.  Encore, il y a plusieurs endroits où il est plaisant de jouer au hockey et j’ai reçu plusieurs courriels positifs provenant des 4 coins de la province.  Mais, je suis persuadé que vous êtes en mesure de vous identifier à un ou plusieurs des éléments que je viens de nommer.

Alors, à travers tout cela, cette saison est venue confirmer ce que je savais intérieurement.  Le hockey mineur doit changer.  Le hockey mineur doit évoluer.  Le hockey mineur doit revenir à la source.  Et quelle est cette source?  Sans l’ombre d’un doute, les joueurs.  Il faut que le joueur soit la priorité #1.  Dans la mission et les valeurs de l’organisation (encore faut-il avoir une mission et des valeurs!), il faut que cela se dégage.  Et lorsque ça sera le cas, les gens pousseront dans la même direction.  Les gens s’impliqueront davantage.  Les gens embarqueront dans le mouvement. 

Il faut se rappeler que le hockey mineur existe avant tout pour le développement des joueurs et non pour satisfaire les besoins des adultes impliqués.  Le hockey mineur existe pour que les jeunes puissent faire de l’activité, devenir des meilleurs joueurs de hockey et personnes en générale et surtout pour avoir du plaisir dans la poursuite de leurs objectifs.

Mais il n’y a pas de recette miracle.  C’est la culture du sport comme tel qui doit changer.  Et pour y arriver, ça prendra du travail et du courage à défier les structures en place.  Ça prendra du courage à prendre les décisions pour que la mission et les valeurs de l’association soient respectées.  Et je suis très conscient que ce n’est pas un travail de tout repos.

J’aimerais bien participer à ce défi et c’est une des raisons pour laquelle le blogue a vu le jour.  Mais je veux m’impliquer davantage et cela débute dans ma propre cours.  Dans mon patelin, les gens savent que je déposerai ma candidature pour oeuvrer au sein de l’association locale.  Et j’espère avoir l’appui de plusieurs d’entre eux lorsque viendra le temps de voter.  Loin de moi l’idée de prétendre par contre que j’ai la solution pour régler tous les problèmes et qu’en m’impliquant les choses vont changer du jour au lendemain.  Je ne suis pas naïf.  Ça prendra un travail d’équipe et tous, incluant vous les parents, devront participer. 

Mais j’ai dirigé plusieurs entreprises et équipes au cours des 20 dernières années et j’ai œuvré au sein de multiples conseils d’administration.   Mon expérience me confirme que si tu veux que les choses changent, tu dois faire des choses différentes.  Soyez assuré que  c’est exactement ce que je vais faire : proposer du changement.   Je suis des plus convaincus qu’avec les gens compétents et dédiés déjà en place, nous ferons bougés les choses et nous deviendrons un modèle pour les associations avoisinantes. 

Bref, je n’ai aucune idée qu’est-ce qui va se produire.  Si j’obtiendrai un poste ou non.  Si les gens se présenteront à l'assemblée annuelle ou non.  Si vote il y a, sera t-il en  ma faveur ou non.  Si je vais avoir l’opportunité de coacher à nouveau ou non.  Je vais laisser la démocratie s'en occuper. 

Honnêtement, peu importe ce qui arrivera, je continuerai à faire valoir mes idées à travers ce blogue.  Je continuerai à travailler pour faire du hockey mineur un environnement positif qui favorise le développement du joueur en premier.  

Le chemin sera peut-être plus long, mais s’il le faut, je vais l’emprunter sans hésiter une seule seconde.  

Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey