samedi 21 décembre 2013

Système 2-3 (press)

Le système d'échec avant 2-3 (press)
Le système présenté ci-dessous est un le système d'échec avant, à mon avis, le plus agressif et intimidant.  Il permet de mettre une pression immédiate sur l'adversaire, limite l'espace disponible et précipite les gestes des défenseurs et ailiers adverses.  

C'est un système principalement utilisé dans les catégories avec mises en échec puisque c'est l'essence même de la stratégie : appliquer des mises en échec immédiate au porteur de la rondelle.  Par contre, on peut très bien l'utiliser dans les catégories sans mise en échec et seulement indiquer au joueur de mettre une pression agressive sur le porteur.


Les avantages
  • Permet de créer un momentum tôt dans la rencontre
  • Ajoute l’élément d’intimidation physique envers l’adversaire
  • Permet d’avoir une pression immédiate profonde dans la zone offensive
  • Permet de créer des revirements en notre faveur
  • Le F3 ajoute un excellent support défensif

Les désavantages
  • Si les mises en échec ne sont pas bien appliquées, des pénalités peuvent être appelées
  • Demande beaucoup d’énergie et de discipline
  • Si mal exécuté ou les joueurs sont lent à réagir, on devient vulnérable à une situation de "chip the board".  Le chemin est complètement libre par la suite.

Comment l'exécuter (rôles et responsabilités)
  • F1 (premier attaquant dans la zone)
    • Doit effectuer une pression immédiate à pleine vitesse sur le porteur de la rondelle. Le fait d’être à pleine vitesse est primordial au succès de cette stratégie.
    • La pression doit être faite de l’intérieur vers l’extérieur, c’est-à-dire forcer le joueur à faire une passe à son ailier le long de la bande
    • Si F1 peut atteindre le porteur de la rondelle avant que celui-ci puisse effectuer sa passe, il doit lui appliquer une mise en échec ferme.
    • Si le porteur de la rondelle passe à son coéquipier derrière le filet (D-D), F1 doit revenir devant le filet afin de supporter F2 qui met de la pression sur le nouveau porteur de la rondelle
  • F2 (deuxième attaquant dans la zone)
    • Se positionne dans l’enclave, du côté poteau éloigné
    • Doit être prêt à attaquer le D si jamais une passe D-D était effectuée
    • Doit fournir un support additionnel à ses défenseurs si jamais un de ceux-ci devait « pincher »
  • F3 (troisième attaquant dans la zone)
    • Impératif – il doit rester haut, entre les deux défenseurs de préférence ou tout au plus, dans la très haute enclave
    • Élimine l’option de la passe par le centre. Si une passe est effectuée par le centre, F3 se dirige et applique immédiatement une mise en échec sur le porteur de la rondelle
    • Il prend la position laissée vacante par un de ses D « pinch ». 
    • Primordial qu’il reste haut tant et aussi longtemps que l’équipe ne prenne pas une possession nette de la rondelle
  • D1 (Côté rapproché)
    • Il protège la ligne bleue jusqu’au moment où il voit qu’une passe est effectuée le long de la bande
    • Il « pinch » vers l’ailier et tente d’arriver au même moment que ce dernier reçoit la rondelle
    • Il applique une mise en échec ferme
  • D2 (Côté éloigné)
    • Prend la position laissée vacante par F3 qui est allé couvrir la position du D1 qui « pinch »
    • Doit rester alerte et anticiper la possibilité d’une sortie de zone wrap. Si tel est le cas, il doit exploser en sens inverse et appliquer une mise en échec à l’ailier qui récupère la rondelle.
    • F3 glisse à la position de D2 à la ligne bleue
    • D1 prend la position de F3

Moments clés pour l’utiliser
  • Les premiers instants du match afin de créer un momentum. Après quelques exécutions de cette stratégie, les défenseurs ainsi que les ailiers adverses seront plus craintifs le long des rampes et risqueront de créer des revirements coûteux.
  • Lorsque l’équipe a besoin d’un remontant au cours d’un match
  • Ne faites rien d’illégal. Il n’a rien de mal à vouloir appliquer une solide mise en échec dans le but de récupérer la rondelle. 

Vidéo explicative




Il est important de retenir que bien que cette stratégie soit efficace, elle peut être battue. Pour vraiment déstabiliser l’adversaire, varier votre système au cours d’un match.

En espérant que vous mettrez en pratique cette stratégie. Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey