mercredi 3 juin 2015

Ne pas planifier c’est planifier d’échouer – 5 clés à la conception d’un plan de saison efficace


Je me rappelle très bien la première journée où l’on m’a demandé de préparer mon premier plan de saison. Je ne savais pas du tout par où commencer et j’avais mille et une questions :

  • Qu’est-ce que je dois inclure?
  • Dois-je le faire sommaire ou détaillé?
  • Dois-je tout faire ce que je vais mentionner dans mon plan?
  • Est-ce que je peux l’adapter en cours de saison?
  • Et tellement d’autres…

Loz Hockey. Ne pas planifier c’est planifier d’échouer – 5 clés à la conception d’un plan de saison efficace. Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey.
La planification annuelle est une étape cruciale à une saison réussie

En fait, le plan de saison n’est pas quelque chose qui se pond du jour au lendemain. Dans mon cas, j’ai plusieurs années d’ajustements pour le rendre où il en est aujourd’hui. Et, tant et aussi longtemps que je coacherai, je vais continuer à l’améliorer. Mais pour le nouvel entraîneur, à moins d’avoir un mentor, il doit concevoir ce plan à partir de la case départ.

On me pose souvent la question est-ce que je dois le faire détaillé ou sommaire suffit. Ma réponse est toujours la même : le degré de détail importe peu. Ce qui importe vraiment est que l’entraîneur ait un plan et qu’il soit personnalisé à celui-ci.

L’objectif principal d’un entraîneur au hockey mineur devrait être de réussir à apporter chacun des individus qui composent son équipe à exploiter tout le potentiel à leur disposition. Le bon entraîneur va se créer un plan qui détaillera comment il va s’y prendre pour réaliser l’objectif. À mon avis, c’est la tâche la plus importante d’un entraîneur.

J’ai mis, en guise de référence sur le site Loz | Hockey, 2 versions de mes plans de saison antérieurs. Les plans sont disponibles au http://www.lozhockey.com/p/boite-outils.html. Pour qu’un plan de saison soit efficace, il se doit d’être personnalisé à l’entraîneur. Je vous invite à l’utiliser, le personnaliser et l’adapter selon vos besoins. Plus important encore, merci de le partager.




Les avantages d’avoir un plan de saison
Il y a plusieurs avantages à avoir un plan de saison.

  1. Le plan procure est une structure pour la prochaine saison. Au fil des semaines que la saison progresse, les circonstances feront que des modifications devront être apportées au plan pour demeurer sur la bonne voie. Peu importe, le plan établi au début de la saison demeurera la structure primaire de celle-ci et permettra de conserver le focus de l’équipe sur l’atteinte des objectifs fixés.
  2. Le plan force l’entraîneur à réfléchir sur son rôle et ses objectifs. En prenant le soin d’établir un plan, l’entraîneur doit faire une réflexion sur le rôle qu’il veut occuper et les objectifs qu’il veut atteindre, autant sur le plan individuel que collectif. Si les temps deviennent plus difficiles durant la saison, cela lui permettra de garder le focus sur l’essentiel.
  3. Le plan établit un sens de l’organisation. Un plan de saison qui est partagé avec les parents permet instantanément d’établir un sens de l’organisation. Un entraîneur préparé diminue le niveau d’inquiétude chez les parents et de stress chez l’entraîneur en question. Peu importe ce qui arrive durant la saison, l’entraîneur peut toujours revenir à son plan original pour remettre les choses sur la bonne voie.
  4. Le plan permet aux autres entraîneurs d’être sur la même longueur d’onde que l’entraîneur-chef. Hors de tout doute, c’est un des avantages les plus bénéfiques pour l’entraîneur. En partageant son plan de saison avec ses adjoints, il leur permet de le critiquer, l’ajuster pour finalement l’adopter. Tous pousseront dans la même direction et ceci aura des répercussions immédiates sur le groupe de joueurs.


Les 5 étapes à un plan de saison
Pour créer un plan annuel complet, je recommande l’utilisation des 5 étapes suivantes. Bien entendu, les grandes étapes peuvent se diviser en plusieurs sous étapes. Je vais faire mention de quelques exemples, mais la priorité doit toujours demeurer les 5 principales.

  1. Déterminer sa philosophie personnelle de coaching.
  2. Déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme.
  3. Diviser la saison en segment mensuel.
  4. Identifier les priorités.
  5. Allouer du temps, selon les priorités, à travers les différents segments.


Au cours des prochains jours, je vais publier une série de vidéos dans lesquels j’explique chacune des étapes à la conception d’un plan de saison efficace. J’espère que la combinaison de mes exemples de plans de saisons ainsi que les vidéos sauront vous aider à la conception du vôtre.

Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey