jeudi 10 décembre 2015

Conseil du coach : Pratiques-toi à recevoir et faire des passes du revers !

Un des traits que l’on retrouve chez les excellents joueurs de hockey est leur habileté à porter attention aux différents détails. Ils sont très minutieux.

Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueur et entraîneurs de hockey
La passe du revers.  Il n'y a pas de secret... il faut pratiquer !

Un des joueurs que j’admire beaucoup est Pavel Datsyuk des Red Wings de Détroit. Il est un joueur extrêmement intelligent avec la rondelle et quoi dire de ses feintes magistrales.

Mais ce qui me fascine le plus chez ce joueur est son habileté à faire et recevoir des passes du revers. C’est absolument remarquable. Ça lui procure un autre outil que probablement 9 joueurs sur 10 ne peuvent pas (ou ne veulent pas) utiliser durant un match. Certes, ce joueur est supérieur à la moyenne par sa compréhension du jeu et sa capacité à se démarquer. Mais combien de fois il réussit à décevoir l’adversaire par une simple passe du revers.

C’est la même chose chez les athlètes au hockey mineur. Ceux et celles qui maîtrisent l’art de la passe du revers se démarquent, en grande majorité, du reste du groupe.

Alors comment fait-on alors pour maîtriser cette habileté? J’aimerais vous donner une solution rapide mais malheureusement il n’y a pas de recette miracle pour la développer. Il faut faire des répétitions à profusion ! 10, 25, 50 répétitions?

Non. Des centaines voire millier de répétitions et ce, des centaines voire millier de fois.

Wow ! Mais où est-ce que je vais prendre le temps? On fait un atelier de passe pendant 10 minutes lors de nos entraînements, jamais je vais réussir à faire autant de répétitions !

Certes, c’est la réalité du hockey mineur. C’est pourquoi il faut développer cette habileté durant son temps personnel, comme « dans le temps ».

Petite parenthèse. On me fait souvent la remarque qu’il y a beaucoup moins de joueurs qui font des feintes à l’emporte-pièce ou encore, ont un lancer puissant comme il existait il y a à peu près une quinzaine d’années. J’en suis venu à la conclusion que « dans le temps », on jouait au hockey dehors avec ses amis, 12 mois par année. Dans le stationnement, dans la rue, peu importe, on trouvait un endroit pour jouer du 4 vs 4, 3 vs 3 ou 6 vs 6. Balle orange, bleue, tennis, en autant que l’on pouvait lancer quelque chose. On jouait toujours du hockey en zone restreinte ce qui nous forçait à se démarquer par des feintes et on dirigeait des tirs de n’importe quel angle. On ne le réalisait peut-être pas à l’époque mais c’était probablement les meilleurs entraînements que nous avons eus pour développer nos habiletés.

Investir du temps dans le sous-sol à la maison à développer l’habileté à recevoir et faire des passes du revers ne devrait pas être vue comme une perte de temps. Au contraire, c’est à mon avis un excellent endroit pour développer cette habileté afin que celle-ci soit efficace durant un match.

Message aux joueurs : la prochaine fois que tu travailleras sur tes habiletés hors glace, surtout tes habiletés à faire et recevoir des passes du revers, assure-toi de bien te concentrer et demeurer focus sur la technique et cherche à comprendre pourquoi cette habileté fera de toi un meilleur joueur de hockey. N’abandonne surtout pas! Rappelles-toi que pour développer une technique, cela prend beaucoup de temps et d’effort mais en bout de ligne, les récompenses en valent la peine. La vérité est que ça te prendra probablement 2 à 3 fois plus de temps à maîtriser cette habileté que si tu investissais ce temps à développer ta passe du devant. Si tu veux te démarquer du groupe, tu sais où investir ton temps !

Message aux entraîneurs : ça me désole lorsque j’entends un entraîneur dire à leurs joueurs de ne pas faire des passes du revers puisqu’elles ne sont pas efficaces. J’ai juste le gout de dire « que c’est ça?!? » ! S’il vous plaît, essayez d’intégrer des ateliers dans vos entraînements qui favorisent le développement de cette habileté. Encouragez vos joueurs à investir du temps à la maison. Soyez créatif dans votre approche. Ce simple investissement en vaudra la peine non seulement pour le développement du joueur, mais également pour les performances de l’équipe en général.

Merci de partager ce texte.

Steve Lauzon
Loz | Hockey