mercredi 27 janvier 2016

Chronique rétro : Comment obstruer la vue du gardien (Screen shot)

La chronique rétro Loz Hockey. Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
La chronique rétro

Le site Loz Hockey regroupe des centaines d'articles tous regroupés en différentes catégories.   Plusieurs peuvent avoir échappé à votre attention.

À tous les mois, je partagerai avec vous une chronique que j'ai écrite dans le passé.

La chronique rétro du mois est : Comment obstruer la vue du gardien (Screen shot).

Vous pouvez lire la chronique en cliquant sur l'hyperlien suivant :
http://www.lozhockey.com/2012/12/comment-obstruer-la-vue-du-gardien.html


Merci de partager ce texte.

Steve Lauzon
Loz | Hockey

mardi 5 janvier 2016

(Exercice) JZR : 3v2 avec transition

(Exercice) JZR : 3v2 avec transition

Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Jeu zone restreinte : 3vs2 avec transition

Mise en place
  • Il y a une ligne imaginaire au centre.  
  • On ne peut pas traverser la ligne en patinant avec la rondelle.  
  • Celle-ci doit être passée (directe ou indirecte).
  • Chaque équipe DOIT garder 2F dans leur ZO et 1D dans la ZD.  
  • Ceci résulte en un 3vs2 puisque l'autre D peut jouer dans chacune des zones.  
  • Dans le diagramme, le jeu est dans la ZO des blanc et D2 joint le jeu.  
  • Quand vert prend possession de la rondelle et passe celle-ci dans sa ZO, D2 doit faire un repli-défensif pour éliminer le 2vs1.  
  • Un D vert peut joindre le jeu afin de faire un 3vs2.
  • Sur un but ou arrêt, rondelle dans le coin.  20/30 secondes par répétition
Vidéo explicative

Points clés
  • Transition rapide offensive vers la défensive
  • Prise info (surnombre en zone D)
  • Prise info (surnombre en zone O)
  • Communication
  • Démarquage

Steve Lauzon
Loz | Hockey

lundi 21 décembre 2015

Pour une équipe unie, le moment d'un devient le moment de tous


À la fin de la dernière saison, après une longue période de réflexion, j’ai pris la décision de prendre une année sabbatique du coaching. Je voulais voir les matchs d’un autre œil, soit celui du parent-spectateur. Bien que le coaching me manque considérablement, je ne regrette en rien ma décision puisque je suis en mesure de vivre des expériences complètement différentes.

Loz Hockey.  Ressource francophone regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Pour une équipe unie, le moment d'un devient le moment de tous


En fait, quelques-uns de mes besoins hockey sont comblés puisque en début de saison, on m’a demandé d’être le gérant de l’équipe :-). Un rôle nouveau que j’apprécie à découvrir. En effet, j’ai le privilège de vivre des expériences nouvelles et de découvrir des jeunes adolescents sous un autre angle. Bref, je m’amuse tout autant.

Le weekend dernier, nous participions à notre 2e tournoi de la saison. L’équipe a très bien fait en ronde préliminaire récoltant 3 victoires sur 3. Nous avions réussi à se qualifier pour le quart de finale. Pour ce match, nous jouions contre une très bonne équipe. Rapide, disciplinée, structurée et surtout, bien dirigée. Le défi était de taille. Notre préparation devait être à point.


Le match s’est défilé à toute allure et les deux équipes se sont échangé des chances de marquer. Après avoir pris les devants 3 à 1 tôt en 3e période, l’adversaire a égalisé la marque dans le dernier tiers de l’engagement. Et comble de malheur, avec 30 secondes à jouer, notre équipe écopa de 2 pénalités mineures. Après un match enlevant, nos chances de remporter le match venaient drastiquement de diminuer.


La mise au jeu est faite dans notre territoire. Mise au jeu remportée et premier dégagement réussi. Notre trio de patineurs joue le 5 vs 3 à la perfection et la période se termine sans dégât. La prolongation sera nécessaire.


Le match reprend et l’adversaire applique à nouveau une pression constante. Mais encore, notre positionnement est efficace et notre gardienne, déterminée à sortir son équipe indemne, effectue des arrêts clés importants qui stimulent le reste de l’équipe à croire en ses chances. Les 90 secondes s’écoulent (ouf!) et nous sommes de retour à 5 vs 5.  C’est à notre tour de passer en mode attaque. Ô que nous avons attaqués !


Le destin a fait en sorte que c’est mon fils qui s’est retrouvé dans l’enclave avec la rondelle et il a pris la décision de diriger un tir au filet... et marqua ! Tout ce que je me rappelle c’est les joueurs sur la glace sauter haut dans les airs et faire une accolade monstre à Joshua. Je dois admettre que j’ai fait la même chose aux parents debout à côté de moi. Tous étaient fiers de nos jeunes qui après s’être mis dans une situation qui aurait pu avoir des conséquences fatales pour l’équipe, se sont retroussés les manches pour finalement arracher la victoire en prolongation.


Certes, mon fils a mérité les accolades que lui ont prodiguées ses coéquipiers. Il venait tout juste de marquer probablement le but le plus important depuis qu’il joue au hockey. On lui a décerné la première étoile du match. Il était fier. J’étais fier. Il a eu le sourire accroché au visage une majeure partie de la soirée. C’était son moment. 


Je ne cesse de répéter que le hockey c’est une école de vie, et on n’apprend pas uniquement dans les moments difficiles, mais on apprend aussi dans les moments les plus joyeux.


Une fois les émotions retombées sur terre, j’ai eu une discussion avec mon fils pour lui faire réaliser une chose importante.

Tu sais Josh, c’est toi qui as le spotlight présentement. Tu le mérites amplement. Tu as travaillé fort pour marquer ce but. Pas juste le tir, mais également ton dévouement à récupérer la rondelle le long de la rampe. Tout le mérite te revient. Et comme père, ça me rend fier de te voir travailler de la sorte.


Mais n’oublie surtout pas une chose. Ce qui te permet d’avoir ce moment de gloire, c’est l’extraordinaire performance de tes coéquipiers à 5 vs 3. C’est aussi l’extraordinaire performance de ta gardienne qui a réussi à fermer la porte dans un moment crucial de la partie. Savoure ce moment à fond mais garde à l’esprit que c’est en grande partie attribuable à tes coéquipiers ce que tu vis présentement. Ils ne sont peut-être pas dans le spotlight eux, mais ils le méritent tout autant !


Une des plus belles leçons que le hockey m’a données c’est qu’à l’occasion, il nous permet de vivre une émotion que l’on n’oubliera pas de sitôt. Et d’autres fois, il nous permet de soulever la lumière au bout de ses bras afin de permettre à l’un de ses coéquipiers de vivre cette même émotion. Pour moi, c’est la définition même d’une équipe unie.


Lorsqu’on comprend et accepte cette leçon, le moment d’un devient le moment de tous. Et il n’y a rien de plus gratifiant pour un entraîneur d’être témoin d’un événement de la sorte. En fin de semaine, je me suis rappelé de cette leçon et c’est l’une des nombreuses raisons pourquoi je suis en amour avec ce sport.


À vous mes jeunes VP, vous avez démontré à tous que vous formez une équipe unie. Félicitations !


Je vous souhaite une agréable période des fêtes, une année 2016 extraordinaire et une fin de saison à la hauteur de vos attentes !


Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey

vendredi 18 décembre 2015

(Exercice) Passes avec double pivot

Passes avec double pivot
Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Passes avec double pivot



Mise en place
  • Flow drill (F1 et F4 départ en même temps)
  • Divise le groupe en 4. 
  • F1 transporte la rondelle et passe à F2. 
  • F1 longe la bleue et vient s'ouvrir afin de recevoir une passe de F2 en zone centrale. 
  • F1 fait une passe rapide au même groupe où il a quitté. 
  • Il s'ouvre à nouveau afin de recevoir une passe longue en pleine accélération.
  • F1 transporte la rondelle en ZO et dirige un tir au filet.
  • Suite au tir, il fonce vers le filet et effectue un repli jusqu'au groupe 2
Vidéo explicative

Points clés
  • Toujours faire face à la rondelle
  • Passes en mouvement 
  • Communication
  • Pivots
  • Créer option de passe
  • Foncer au filet

Steve Lauzon
Loz | Hockey

jeudi 10 décembre 2015

Conseil du coach : Pratiques-toi à recevoir et faire des passes du revers !

Un des traits que l’on retrouve chez les excellents joueurs de hockey est leur habileté à porter attention aux différents détails. Ils sont très minutieux.

Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueur et entraîneurs de hockey
La passe du revers.  Il n'y a pas de secret... il faut pratiquer !

Un des joueurs que j’admire beaucoup est Pavel Datsyuk des Red Wings de Détroit. Il est un joueur extrêmement intelligent avec la rondelle et quoi dire de ses feintes magistrales.

Mais ce qui me fascine le plus chez ce joueur est son habileté à faire et recevoir des passes du revers. C’est absolument remarquable. Ça lui procure un autre outil que probablement 9 joueurs sur 10 ne peuvent pas (ou ne veulent pas) utiliser durant un match. Certes, ce joueur est supérieur à la moyenne par sa compréhension du jeu et sa capacité à se démarquer. Mais combien de fois il réussit à décevoir l’adversaire par une simple passe du revers.

C’est la même chose chez les athlètes au hockey mineur. Ceux et celles qui maîtrisent l’art de la passe du revers se démarquent, en grande majorité, du reste du groupe.

Alors comment fait-on alors pour maîtriser cette habileté? J’aimerais vous donner une solution rapide mais malheureusement il n’y a pas de recette miracle pour la développer. Il faut faire des répétitions à profusion ! 10, 25, 50 répétitions?

Non. Des centaines voire millier de répétitions et ce, des centaines voire millier de fois.

Wow ! Mais où est-ce que je vais prendre le temps? On fait un atelier de passe pendant 10 minutes lors de nos entraînements, jamais je vais réussir à faire autant de répétitions !

Certes, c’est la réalité du hockey mineur. C’est pourquoi il faut développer cette habileté durant son temps personnel, comme « dans le temps ».

Petite parenthèse. On me fait souvent la remarque qu’il y a beaucoup moins de joueurs qui font des feintes à l’emporte-pièce ou encore, ont un lancer puissant comme il existait il y a à peu près une quinzaine d’années. J’en suis venu à la conclusion que « dans le temps », on jouait au hockey dehors avec ses amis, 12 mois par année. Dans le stationnement, dans la rue, peu importe, on trouvait un endroit pour jouer du 4 vs 4, 3 vs 3 ou 6 vs 6. Balle orange, bleue, tennis, en autant que l’on pouvait lancer quelque chose. On jouait toujours du hockey en zone restreinte ce qui nous forçait à se démarquer par des feintes et on dirigeait des tirs de n’importe quel angle. On ne le réalisait peut-être pas à l’époque mais c’était probablement les meilleurs entraînements que nous avons eus pour développer nos habiletés.

Investir du temps dans le sous-sol à la maison à développer l’habileté à recevoir et faire des passes du revers ne devrait pas être vue comme une perte de temps. Au contraire, c’est à mon avis un excellent endroit pour développer cette habileté afin que celle-ci soit efficace durant un match.

Message aux joueurs : la prochaine fois que tu travailleras sur tes habiletés hors glace, surtout tes habiletés à faire et recevoir des passes du revers, assure-toi de bien te concentrer et demeurer focus sur la technique et cherche à comprendre pourquoi cette habileté fera de toi un meilleur joueur de hockey. N’abandonne surtout pas! Rappelles-toi que pour développer une technique, cela prend beaucoup de temps et d’effort mais en bout de ligne, les récompenses en valent la peine. La vérité est que ça te prendra probablement 2 à 3 fois plus de temps à maîtriser cette habileté que si tu investissais ce temps à développer ta passe du devant. Si tu veux te démarquer du groupe, tu sais où investir ton temps !

Message aux entraîneurs : ça me désole lorsque j’entends un entraîneur dire à leurs joueurs de ne pas faire des passes du revers puisqu’elles ne sont pas efficaces. J’ai juste le gout de dire « que c’est ça?!? » ! S’il vous plaît, essayez d’intégrer des ateliers dans vos entraînements qui favorisent le développement de cette habileté. Encouragez vos joueurs à investir du temps à la maison. Soyez créatif dans votre approche. Ce simple investissement en vaudra la peine non seulement pour le développement du joueur, mais également pour les performances de l’équipe en général.

Merci de partager ce texte.

Steve Lauzon
Loz | Hockey

vendredi 4 décembre 2015

(Exercice) Double passe au centre avec explosion

Double passe au centre avec explosion
Loz Hockey.  Ressource gratuite
Double passe au centre avec explosion

Mise en place
  • Flow drill (F1 et F2 départ en même temps)
  • F1 départ en direction de F3 et lui fait une passe.
  • F1 poursuit sa passe et effectue un pivot avant arrière en direction de F3
  • Il appelle sa passe.
  • F3 effectue une passe à F1 qui, au moment de recevoir sa passe, effectue une transition vers l'avant et effectue une seconde passe vers le même groupe où il a débuté.
  • F1 poursuit sa passe et s'ouvre le long de la rampe pour recevoir une autre passe. 
  • Sur réception, il explose vers le filet et dirige tir.
  • Il fonce au filet pour récupérer rebond et explose en repli défensif jusqu'à la ligne bleue.


Vidéo explicative

Points clés
  • Passes précises
  • Pivots 
  • Communication
  • Intensité

Steve Lauzon
Loz | Hockey

mardi 11 août 2015

Plan de saison, étape #2 : Déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme

Plan de saison, étape #2 : Déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme

Je vous invite à lire le premier article de cette série sur la création d'un plan de saison au http://www.lozhockey.com/2015/06/ne-pas-planifier-cest-planifier.html 

Tout comme l’élaboration de notre philosophie, la fixation d’objectifs pour la saison est tout aussi importante. C’est ici où l’on commence à dresser à quoi ressemblera notre prochaine saison.

Plan de saison, étape #2 : Déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme.  Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Fixer des objectifs est essentiel au succès d'une saison


Des objectifs axés sur l’individu, sur l’équipe, à court, moyen et long terme. Bref, tous les objectifs que vous aimeriez atteindre au cours de la saison, aussi petit soit-il. Dans la mesure du possible, il est préférable de se fixer des objectifs qui ne sont pas liés à la performance. La raison est que nous n’avons pas de contrôle sur ce genre d’objectif. Voici quelques exemples :
  • jouer pour une moyenne de 0.600
  • compter X nombre de buts
  • avoir moins de Y minutes de pénalité
  • gagner 1 tournoi
  • Etc.

Bien que ce genre d’objectif soit louable, le plus grand danger est que les jeunes athlètes (voire même les entraîneurs) focalisent entièrement leurs énergies à l’atteinte du résultat (la destination) au lieu d’apprendre, jouer, collaborer, et avoir du plaisir à le réaliser (le voyage).

Lors de la dernière saison, mon équipe a connu un début de saison difficile en « matière de performance ». La fiche de l’équipe après 10 matchs était de 2 victoires, 7 défaites et 1 match null. Toute l’équipe d’entraîneurs se creusait les méninges pour tenter de trouver des solutions. Mais le véritable problème était justement que l’on tentait de trouver des solutions à un problème que l’on ne pouvait contrôler.

Lorsqu’on a décidé de focaliser nos énergies sur le processus, c’est-à-dire plus de temps avec l’individu dans un contexte d’équipe (le positionnement en zone défensive, l’exécution de la sortie de zone, les batailles à 1 vs 1, le triangle offensif, les techniques de support, etc.) au lieu de la victoire, la fiche de l’équipe s’est tranquillement améliorée. En fait, elle s’est améliorée considérablement.

En prenant un peu de recul à la fin de la saison, c’est à ce moment que j’ai personnellement réalisé tous les résultats que l’équipe a réussi à atteindre. En voici quelques-uns :
  • Top 4 dans 3 tournois sur 4, dont une bannière de finaliste et une autre de champion
  • Séquence de 13 matchs sans défaite
  • Top 5 des meilleures défensives au Québec

Je répète toute l’importance, pour un entraîneur, de focaliser sur le voyage au lieu du résultat. Il faut savoir transmettre la même consigne aux athlètes. Mais ce n’est pas une tâche facile ! Au contraire, c’est difficile puisqu’on se laisse souvent emporter par les performances de l’équipe (ou personnelle) du moment. C’est important de faire quelques prises de conscience en cours d’année et de déterminer, suis-je plus focalisé sur le résultat et si oui, corriger le tir immédiatement.

Contrairement à la philosophie, il faut être un peu plus précis dans l’élaboration de nos objectifs. On doit être en mesure de mesurer son progrès. À cette étape, l’important c’est de les énumérer. C’est au cours des prochaines étapes que nous y ajouterons un peu plus de détails.

Vidéo suivra sous peu...

Je recommande de fixer des objectifs dans les volets suivants :
  1. Objectifs individuels joueurs
  2. Objectifs individuels gardiens
  3. Objectifs collectifs
  4. Objectifs autres

Des objectifs à court terme (le prochain mois), moyen terme (au 31 décembre) et à long terme (avant le début des séries). Il faut y avoir un équilibre afin que l’on puisse voir la progression en cours de saison. Si vous avez que des objectifs à long terme, il deviendra difficile pour le joueur de voir sa progression. Normalement, on peut subdiviser un objectif à long terme en quelques objectifs à court terme.

Disons que vous aimeriez enseigner les 5 sorties de zone de base (http://www.lozhockey.com/2012/11/5-sorties-de-zone-de-base.html) à vos joueurs, ceci peut représenter un objectif à long terme. Mais si vous subdivisez en 5 sous objectifs (1 par sortie de zone), vous pourrez plus rapidement faire remarquer à vos joueurs qu’ils progressent vers l’objectif final.

Voici quelques exemples que j’utilise personnellement pour bâtir mon plan de saison. Évidemment, tout dépend du groupe d’âge que vous avez sous votre supervision.

Objectifs individuels / joueurs
  • Patin : par exemple, agilité, équilibre, coordination, avant, arrière, virage, pivot, départ, accélération, arrêt, approche au porteur, latéral, changement de vitesse, rapidité des pieds, avec la rondelle, etc.
  • Lancer : par exemple, lancer balayé, du poignet, frappé, revers, lobé, sur réception, déviation, en échappée, retour, coins bas, coins haut, enclave, de la pointe, etc.
  • Passe / contrôle de la rondelle : par exemple, par l’avant, du revers, touch, flip, lobe, saucer, par la bande, wrap, courte, longue, dégagement, positionnement, quand faire, utilisation des patins et gants, etc.
  • Mise en échec : par exemple, contact physique, mise en échec au bâton, stick press, poke check, sweep check, lift check, approche au porteur, neutraliser, bumping, contrôle de l’écart, bloquer, utilisation des mains, utilisation du bâton, rushing, contenir l’adversaire, 1 vs 1, yeux sur la poitrine, communication, jouer l’ombre, etc.
  • Autres : par exemple, positionnement dans les 3 zones, foncer au filet, mise aux jeux, feintes, lire et réagir, obstruer la vue du gardien, protéger la rondelle, transporter la rondelle, pénétrer en zone par la bande, tête toujours en mouvement, maniement de la rondelle à vitesse rapide, jeu en zone restreinte, communication sur la glace, bloquer des lancers, 2 vs 1, 3 vs 2, etc.

Objectifs individuels / gardien
  • Patin : par exemple, la position de base, la zone réservée, patin du devant, du reculons, par terre, debout, avant, arrière, latéraux, etc.
  • Positionnement : par exemple, utilisation des angles, face à la rondelle, orientation avec le filet, positionnement du bâton, recouvrement, position du gant, papillon, debout, jouer le poteau, lire et défier le porteur, etc.
  • Arrêts : par exemple, du gant, du bloquer, jambières, bâton, corps, patin, contrôler les rebonds, les yeux sur la rondelle, déviations, la vue obstruée, les échappées, défier le porteur, poke check, sweep check, les glissades, papillons, sans bâton, etc.
  • Habiletés avec le bâton : par exemple, maniement du bâton, les passes du devant et du revers, les passes longues, le wrap, positionner la rondelle, etc.

Objectifs collectifs
  • Enseigner les tactiques offensives avec une emphase sur :
    • Le concept du triangle offensif
    • Le cycle offensif
    • Rôles F1-F2-F3
    • Introduction à l’avantage numérique
    • Utilisation des défenseurs
    • Mises aux jeux
  • Enseigner les tactiques défensives avec une emphase sur :
    • Les sorties de zone de base
    • L’échec avant 1-2-2 (passif et agressif) et 2-1-2
    • Rôles F1-F2-F3
    • Introduction au désavantage numérique
      • Échec avant
      • Positionnement en zone défensive
    • Mises aux jeux
  • Enseigner les règles d’équipe et les procédures durant les entraînements

Objectifs autres
  • Apprendre à gagner. Les attitudes et les habiletés nécessaires pour gagner. Apprendre dans la défaite
  • Apprendre à devenir un coéquipier extraordinaire
  • Faire des jeunes non seulement des meilleurs joueurs de hockey, mais des meilleures personnes en général. Les bonnes attitudes au hockey peuvent s’appliquer dans toutes les sphères de la vie
  • Créer une chimie rapide au sein de l’équipe
  • Créer des activités de teambuilding tout au long de la saison
  • Participer à 3 ou 4 tournois
  • Entraîneurs formés selon les normes


Bref, tout comme la philosophie, il est important de partager ses objectifs avec les autres entraîneurs, les parents et les joueurs au début de la saison. Cela permet à tous de savoir à quoi ils peuvent s’attendre au cours de la saison.

Je vous invite à dresser ici les objectifs pour votre prochaine saison

Objectifs individuels / joueur
-
-
-
-
-
-

Objectifs individuels / gardien
-
-
-
-
-

Objectifs collectifs
-
-
-
-
-

Objectifs autres
-
-
-
-
-



Un entraîneur qui prend le soin de fixer des objectifs et se créer un plan pour les atteindre, permet non seulement à son équipe mais également chacun des individus d’exploiter le potentiel à leur disposition. La progression est continuelle tout au long de la saison. La véritable source de motivation des athlètes est d’avoir le sentiment de progresser. C’est notre rôle à nous les entraîneurs de s’assurer qu’ils puissent vivre cette émotion régulièrement.


Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey

mercredi 10 juin 2015

Plan de saison, étape #1 : Déterminer sa philosophie personnelle de coaching

Plan de saison, étape #1 : Déterminer sa philosophie personnelle de coaching

Je vous invite à lire le premier article de cette série sur la création d'un plan de saison au http://www.lozhockey.com/2015/06/ne-pas-planifier-cest-planifier.html 

Oui je sais, le mot philosophie peut faire peur à certain. Mais dans le coaching, c’est d’une importance capitale d’établir la sienne sans quoi, on peut finir par se perdre dans le tourbillon qu’est une saison au hockey mineur.

Loz Hockey.  Plan de saison, étape #1 : Déterminer sa philosophie personnelle de coaching.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Il faut déterminer sa philosophie de coaching

Une philosophie est ce qui résume pourquoi on s’investit tant dans le coaching. Ce n’est pas le où, le qui ou encore le comment. La philosophie c’est le pourquoi.

  • Pourquoi je coach?
  • Pourquoi je veux enseigner?
  • Pourquoi je suis prêt à m’investir auprès des jeunes?

Gardez à l’esprit que plus on apprend à se connaître comme coach, plus notre philosophie prendra de la maturité et se définira davantage. Elle a toute son utilité lorsque des décisions difficiles doivent être prises. Souvent, dans ces cas, c’est le genre de situation qui met au défi votre philosophie. Si vous l'avez établi clairement et vous y croyez vraiment, les décisions deviendront plus faciles à prendre. Et si vous prenez des décisions qui viennent à l’encontre de votre philosophie, cela vous indiquera qu’elle mérite d’être revisitée.

Une philosophie peut se définir en 1 page, quelques paragraphes, quelques lignes voir 1 seul mot. Encore une fois, c’est ce qui convient le mieux à votre personnalité. Je vous partage ici ma philosophie de coaching :

Créer un environnement positif qui favorisera le développement individuel de chacun des joueurs. Cultiver une identité d’équipe ou le respect, l’entraide, l’éthique de travail et le leadership sont les valeurs prédominantes. Je suis conscient que ce qui fait la force d’une équipe est la force combinée de chacun des individus. Le développement de l’individu est donc au sommet de mes priorités.

En voici quelques autres

  1. Au niveau atome simple lettre, c’est tout à propos d’offrir l’opportunité aux enfants de développer leurs habiletés techniques et tactiques individuelles en utilisant des exercices qui sont stimulants et le fun à exécuter.
  2. Du premier jour de la saison jusqu’au dernier, je veux que mes joueurs progressent.
  3. Développer des habitudes de gagnant auprès de mes joueurs.
  4. Respect – Travail d’équipe – Leadership


En quelques lignes, écrivez les grandes lignes de votre philosophie
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________

Si vous aviez à choisir 3 mots qui résume votre philosophie?

  1. ______________________________
  2. ______________________________
  3. ______________________________


Voici quelques mots clés pour vous aider

  • Leadership
  • Respect
  • Développement des joueurs
  • Plaisir
  • Progression
  • Éthique de travail
  • Intensité
  • Travaillant
  • N'abandonne jamais
  • Équipe
  • Entraide
  • Vitesse
  • Finesse




Ne cherchez pas à avoir une philosophie parfaite. Si écrire c'est plus difficile, choisissez des mots clés.  Ne cherchez surtout pas les grands mots. Écrivez ce qui vous vient à l’esprit. Vous pouvez toujours la peaufiner au cours des prochains jours, prochaines semaines voir au cours de la saison.  Faites en plusieurs copies et laissez-en tout partout :-)

Je vous recommande fortement de partager cette philosophie avec vos adjoints, parents et joueurs au début de la saison. C’est le principe directeur qui guidera le déroulement de votre saison.

Bref, votre philosophie de coaching vous appartient.  Soyez fidèle à celle-ci car dans les moments difficiles d'une saison, elle vous permettra de focaliser vos énergies sur ce qui compte vraiment pour vous.


Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey

mercredi 3 juin 2015

Ne pas planifier c’est planifier d’échouer – 5 clés à la conception d’un plan de saison efficace


Je me rappelle très bien la première journée où l’on m’a demandé de préparer mon premier plan de saison. Je ne savais pas du tout par où commencer et j’avais mille et une questions :

  • Qu’est-ce que je dois inclure?
  • Dois-je le faire sommaire ou détaillé?
  • Dois-je tout faire ce que je vais mentionner dans mon plan?
  • Est-ce que je peux l’adapter en cours de saison?
  • Et tellement d’autres…

Loz Hockey. Ne pas planifier c’est planifier d’échouer – 5 clés à la conception d’un plan de saison efficace. Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey.
La planification annuelle est une étape cruciale à une saison réussie

En fait, le plan de saison n’est pas quelque chose qui se pond du jour au lendemain. Dans mon cas, j’ai plusieurs années d’ajustements pour le rendre où il en est aujourd’hui. Et, tant et aussi longtemps que je coacherai, je vais continuer à l’améliorer. Mais pour le nouvel entraîneur, à moins d’avoir un mentor, il doit concevoir ce plan à partir de la case départ.

On me pose souvent la question est-ce que je dois le faire détaillé ou sommaire suffit. Ma réponse est toujours la même : le degré de détail importe peu. Ce qui importe vraiment est que l’entraîneur ait un plan et qu’il soit personnalisé à celui-ci.

L’objectif principal d’un entraîneur au hockey mineur devrait être de réussir à apporter chacun des individus qui composent son équipe à exploiter tout le potentiel à leur disposition. Le bon entraîneur va se créer un plan qui détaillera comment il va s’y prendre pour réaliser l’objectif. À mon avis, c’est la tâche la plus importante d’un entraîneur.

J’ai mis, en guise de référence sur le site Loz | Hockey, 2 versions de mes plans de saison antérieurs. Les plans sont disponibles au http://www.lozhockey.com/p/boite-outils.html. Pour qu’un plan de saison soit efficace, il se doit d’être personnalisé à l’entraîneur. Je vous invite à l’utiliser, le personnaliser et l’adapter selon vos besoins. Plus important encore, merci de le partager.




Les avantages d’avoir un plan de saison
Il y a plusieurs avantages à avoir un plan de saison.

  1. Le plan procure est une structure pour la prochaine saison. Au fil des semaines que la saison progresse, les circonstances feront que des modifications devront être apportées au plan pour demeurer sur la bonne voie. Peu importe, le plan établi au début de la saison demeurera la structure primaire de celle-ci et permettra de conserver le focus de l’équipe sur l’atteinte des objectifs fixés.
  2. Le plan force l’entraîneur à réfléchir sur son rôle et ses objectifs. En prenant le soin d’établir un plan, l’entraîneur doit faire une réflexion sur le rôle qu’il veut occuper et les objectifs qu’il veut atteindre, autant sur le plan individuel que collectif. Si les temps deviennent plus difficiles durant la saison, cela lui permettra de garder le focus sur l’essentiel.
  3. Le plan établit un sens de l’organisation. Un plan de saison qui est partagé avec les parents permet instantanément d’établir un sens de l’organisation. Un entraîneur préparé diminue le niveau d’inquiétude chez les parents et de stress chez l’entraîneur en question. Peu importe ce qui arrive durant la saison, l’entraîneur peut toujours revenir à son plan original pour remettre les choses sur la bonne voie.
  4. Le plan permet aux autres entraîneurs d’être sur la même longueur d’onde que l’entraîneur-chef. Hors de tout doute, c’est un des avantages les plus bénéfiques pour l’entraîneur. En partageant son plan de saison avec ses adjoints, il leur permet de le critiquer, l’ajuster pour finalement l’adopter. Tous pousseront dans la même direction et ceci aura des répercussions immédiates sur le groupe de joueurs.


Les 5 étapes à un plan de saison
Pour créer un plan annuel complet, je recommande l’utilisation des 5 étapes suivantes. Bien entendu, les grandes étapes peuvent se diviser en plusieurs sous étapes. Je vais faire mention de quelques exemples, mais la priorité doit toujours demeurer les 5 principales.

  1. Déterminer sa philosophie personnelle de coaching.
  2. Déterminer ses objectifs à court, moyen et long terme.
  3. Diviser la saison en segment mensuel.
  4. Identifier les priorités.
  5. Allouer du temps, selon les priorités, à travers les différents segments.


Au cours des prochains jours, je vais publier une série de vidéos dans lesquels j’explique chacune des étapes à la conception d’un plan de saison efficace. J’espère que la combinaison de mes exemples de plans de saisons ainsi que les vidéos sauront vous aider à la conception du vôtre.

Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey

jeudi 2 avril 2015

Le hockey, beaucoup plus que les victoires et les défaites

« L’atmosphère est différente lorsque tu entres dans le vestiaire suite à une victoire ou une défaite. Tu le remarques par le comportement et le langage corporel des joueurs. Il n’y a aucun doute que pour les joueurs, la victoire procure du plaisir et très importante à leurs yeux, mais… »

Loz Hockey.  Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Le travail d'équipe


On a du plaisir à jouer au hockey puisqu’on joue à un jeu, on fait un entraînement physique, on interagit avec ses coéquipiers et on tisse des nouveaux liens d’amitié. Pour les joueurs et les parents, c’est souvent un des buts premiers, peu importe combien de matchs l’équipe gagne ou perd durant une saison.

Mais avoir du plaisir à jouer au hockey n’est habituellement pas le seul objectif des joueurs et des parents. Pour la plupart, développer ses habiletés physiques et mentales et gagner des matchs va de pairs avec l’aspect plaisir du hockey.

Plusieurs parents reconnaissent une autre dimension importante que procure le fait de jouer un sport d’équipe. Cette dimension n’est pas nécessairement apparente aux yeux des joueurs à premiere vue. C’est la croissance personnelle du joueur, incluant sa confiance et son estime personnelle.

Cette dimension du jeu est très importante pour la plupart des parents et une fois que leur carrière au hockey mineur se termine, les joueurs en reconnaissent souvent son importance. Lorsque les joueurs traversent les différentes étapes de leur vie, on espère qu’ils seront en mesure d’appliquer les bonnes habitudes et aptitudes qu’ils auront développées au hockey.

Pour un joueur, la vraie victoire dans le court et long terme inclus: avoir du plaisir, se sentir bien, faire de l’exercice, créer des amitiés, gagner des matchs, apprendre l’esprit sportif, respecter les règles, développer des habiletés physiques et mentales, développer son caractère et apprendre à être un joueur d’équipe tout en apprenant à gérer la victoire et la défaite dans le respect de l’adversaire et des officiels.

En tant qu’entraîneur, un de vos objectifs doit être de livrer tous les aspects de la vraie victoire à votre équipe et à chacun des individus qui la compose.

La croissance personnelle est largement développée par les habiletés mentales requises pour jouer au hockey, bien que la confiance et l’estime personnelle, respect des règles, coéquipiers, entraîneurs, officiels et adversaires proviennent de tous les aspects.

Les habiletés mentales que l’on développe en jouant au hockey sont:

Stratégie. Comprendre l’importance de bien planifier son match (système de jeu à utiliser, routine d’avant match, etc.) en fonction de l’adversaire rencontré.

Tactique. Comprendre l’importance du souci du détail dans ce qu’on doit faire pour bien exécuter la stratégie.

Concentration. Comprendre l’importance d’être concentré pour bien exécuter la tactique au bon moment et dans les bonnes circonstances.

Écouter. Comprendre que l’écoute est beaucoup plus importante que le parler si l’on essaie d’apprendre quelque chose de nouveau.

Communiquer. Comprendre que c’est pratiquement impossible d’exécuter quelque chose avec ses coéquipiers sans une forme de communication sur et hors la glace. Même un simple regard dans les yeux peut être suffisant lorsqu’on s’attend à recevoir une passe.

Bien se positionner. Comprendre que dans un jeu d’équipe, tous les joueurs ont un rôle à jouer et être pris hors position pour réaliser un objectif personnel peut pénaliser l’équipe tout entière.

Contrôle de la rondelle en équipe. Comprendre que l’équipe peut contrôler la rondelle beaucoup plus longtemps que n’importe quel individu peut le faire seul.

Ardeur au travail. Comprendre que sans ardeur au travail, pas grand-chose ne sera accompli.

Ténacité. Comprendre que si on essaye à répétition sans abandonner facilement, beaucoup plus de choses sont généralement accompli.

Anticipation. Comprendre que les actions des autres peuvent raisonnablement être prédites selon certaines circonstances si on se donne la peine de les étudier.

Désir. Comprendre que normalement tout débute par le simple désir de vouloir la rondelle.

Passion. Comprendre que des nouveaux sommets peuvent être atteints si l’on est passionné par ce que l’on fait.

Discipline. Comprendre que pour le bien de l’équipe, des fois il faut se dédier à faire des choses que l’on ne veut pas nécessairement faire mais que l’on doit faire pour devenir un meilleur joueur.

Courage. Comprendre qu’à l’occasion on doit surmonter notre peur de l’échec ou du contact physique pour accomplir ce que l’on veut.


Alors en tant qu’entraîneur, il faut cultiver avant tout l’essence de la vraie victoire. En bout de ligne, on va contribuer beaucoup plus dans la vie des joueurs que simplement gagner des matchs de hockey.

Cet article a été traduit librement. L’article original peut être trouvé sur http://www.hockeyplayerdeveloper.com . Tout le crédit revient à revient à l'auteur de l'article original.


Steve Lauzon
Loz | Hockey