vendredi 11 octobre 2013

Changements rapides

Voici un défi que plusieurs entraîneurs ont au cours d’une saison : la longueur des présences. Ci-dessous, quelques conseils à mettre à exécution pour éviter que les présences s'éternisent.

Ressource gratuite regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Changements rapides

Pour vous les entraîneurs :
  • Assurez-vous d’avoir qu’un seul entraîneur sur le banc responsable d’appeler le changement
    • Un cri ou sifflement distinct 
    • Toujours garder le même cri ou sifflement
  • Féliciter un joueur qui effectue un changement de son propre gré ou encore, respecte la consigne du changement
  • Corriger immédiatement le joueur qui a allongé sa présence en effectuant un renforcement positif envers celui-ci 
    • Répétez-lui les raisons pourquoi changer rapidement 
    • Donnez-lui un conseil immédiat à mettre à exécution pour une prochaine fois (exemple : domper la rondelle)
  • Si par malchance, un joueur a allongé sa présence et cela a occasionné un but, ne soyez pas trop négatif envers ce dernier. 
    • Ne blâmez pas le joueur pour le but mais plutôt le résultat du comportement adopté 
    • Répétez-lui les raisons pourquoi changer rapidement 
    • Donnez-lui un conseil immédiat à mettre à exécution pour une prochaine fois (exemple : domper la rondelle) Si ça se reproduit fréquemment, mettez en pratique votre plan disciplinaire déterminé dans votre plan de saison
  • Dans vos entraînements, incorporez des changements rapides à vos exercices
Pour vous les joueurs :
  • Garder vos présences courtes 
    • Effectuer ton changement avant que tu sois trop fatigué 
    • Un maximum de deux à trois longueurs de patinoire à pleine vitesse 
    • Effectue ton échec avant et ton repli défensif à pleine vitesse 
    • Reste dans les bonnes grâces de ton entraîneur : assure-toi de ne pas allonger tes présences !
    • Quand effectuer son changement 
      • Lorsque tu es prêt de ton banc et tu peux effectuer ton changement sans trop de risque 
      • Quand ton équipe a possession de la rondelle, après la ligne rouge (offensive) ou dans la zone adverse 
      • Tu es blessé ou tu a tellement allongé ta présence que tu es complètement exténué (oh oh… attends-toi à une petite visite de ton entraîneur!) 
      • Il est préférable de changer avec un coéquipier qui occupe la même position que nous (un centre avec un centre, ailier droit avec ailier droit). Cela évite beaucoup de confusion sur le banc et aussi sur la glace.
      • Quand ne pas effectuer son changement
        • Lorsque l’équipe adverse est en contrôle de la rondelle et /ou passe en mode attaque 
        • JAMAIS lorsque la rondelle est dans notre zone. Même si ça fait 4 minutes que tu es sur la glace et que ton équipe est coincée dans sa zone. Sort l’énergie de tes orteils s’il le faut !
        • En cas de panique! 
          • Fait un dégagement intentionnel 
          • Provoque un hors jeu 
          • Mobilise la rondelle sur la bande 
          • Gardien gèle la rondelle dès que possible 
          J’espère que vous mettrez en pratique ces quelques conseils. S’il n’y avait qu’un seul élément à retenir de cet article est effectuer toujours votre changement lorsque vous avez possession de la rondelle, et ce, du côté offensif de la ligne rouge :-)

          Extraordinairement,






          Steve Lauzon
          Loz | Hockey