samedi 19 janvier 2013

L'entraîneur extraordinaire

Dans la même lignée du parent et coéquipier extraordinaire, voici l'entraîneur extraordinaire.


Loz Hockey Ressource

La différence entre un bon entraîneur et un entraîneur extraordinaire est peut-être subtile, mais pour les joueurs, ça peut faire toute la différence au monde.  Bien que les connaissances du jeu, l’habileté à faire les démonstrations des exercices et le sens de l’organisation sont tous des éléments importants, voici 5 traits qui distinguent les entraîneurs extraordinaires du reste

Humilité
Il serait faux de prétendre que la victoire n’est pas importante aux yeux d’un entraîneur extraordinaire.  Au contraire, enseigner aux joueurs à compétitionner pour la victoire est une nécessité dans le monde d’aujourd’hui.  Mais les entraîneurs extraordinaires ne le font pas au détriment du développement de ces derniers.  Les entraîneurs extraordinaires réalisent que tout est à propos de l’équipe, pas des personnes qui sont derrière le banc.  Ils ne mesurent pas leurs succès par la quantité de trophées qu’ils ont ou encore, par les succès qu’ils ont obtenus comme joueur dans le passé.  Ce n’est plus à propos d’eux mais bien à propos des joueurs sous leur supervision.  Ils mesurent leurs succès par le bonheur qui se dégage des joueurs, leur progression sur et hors la glace et aussi, le développement de leur passion pour le sport.

Compassion  
Les entraîneurs extraordinaires prennent le temps de bien connaître leurs joueurs, sur et hors la glace.  Si l’entraîneur fait l’effort d’écouter, comprendre et respecter chacun de ses joueurs, ils vont faire de même avec lui.  Ils comprennent que la chaine est aussi forte que le plus faible de ses maillons.  Ils travaillent donc d’arrache-pied pour permettre à chacun de leurs joueurs d’améliorer leurs habiletés de joueurs de hockey.

Communication
L’entraîneur peut avoir joué des niveaux très élevés au hockey et / ou avoir une connaissance du sport supérieure à la moyenne des gens.  Mais s’il n’est pas en mesure de transmettre ses connaissances aux joueurs, elles ne servent plus à grand-chose.  Une communication claire débute par une conscience que chaque joueur a un style d’apprentissage différent et que la transmission d’informations doit être adaptée selon le joueur en question.  Les entraîneurs extraordinaires sont en mesure de transmettre des félicitations et des critiques d’une façon positive, et qui touchent directement les joueurs.  Bref, un entraîneur extraordinaire favorise et encourage la communication au sein de l’équipe toute entière.

Passion
Quand un entraîneur a une passion pour le hockey et son équipe, ça rend l’expérience positive pour tous ceux et celles qui sont impliquées.    En effet, un entraîneur passionné par le jeu et le développement de ses joueurs, a un impact direct sur l’équipe puisque les joueurs en sont conscients et le suivront.  Par contre, la même chose s’applique pour un esprit de négativité.  Si un entraîneur perd contrôle de ses émotions derrière le banc, il y a une forte chance que les joueurs feront la même chose sur la glace.  La pomme ne tombe jamais trop loin de l’arbre !  Un entraîneur extraordinaire est une personne passionnée.

Leadership
Les entraîneurs extraordinaires donnent une direction et motivent leurs équipes à atteindre les buts fixés.  Ils ont un plan, sont organisés et trouvent des méthodes pour encourager leurs équipes à travailler ensemble et croire en leurs moyens.  Les entraîneurs extraordinaires sont ceux qui dirigent une équipe en prêchant par l’exemple.

Devenir un entraîneur extraordinaire n’est pas quelque chose qui se produit du jour au lendemain.  C’est un véritable engagement à devenir meilleur année après année et ne jamais prétendre que nous avons atteint LE niveau.

Il accepte d’attacher des patins et d’ouvrir des portes parce que c’est pour le bien des jeunes.  Il ne dit pas rendu où je suis rendu dans le hockey, je n'ai pas à faire cela.

Il accepte de travailler en équipe derrière le banc afin de veiller au développement de chacun des joueurs peu importe leur position.  Il ne dit pas tu coach les attaquants, pas d’affaires à te mêler aux défenseurs.

Il accepte de répéter 2, 3 voire 5 fois la même chose car il comprend que chacun des joueurs a un style d’apprentissage différent.  Il ne dit pas je l’ai dit une fois, c'était à toi d’écouter.

Et bien entendu, il garde contrôle de ses émotions derrière le banc.  C’est l’évidence même.

Nous entraîneurs, cherchons à devenir une personne qui est caractérisé, entre autre, par ces 5 traits.  Et vous associations, recrutez, développez et encouragez des personnes qui désirent être ce type d’entraîneur. Non seulement les joueurs en seront reconnaissant, mais le monde du hockey en général le sera également.


Merci de partager ce texte.


Steve Lauzon
Loz | Hockey
slauzon32@gmail.com



Cet article a été rendu possible grâce à la ressource
- http://www.usahockeymagazine.com/article/2009-10/what-makes-great-coach