lundi 24 décembre 2018

Oui, le hockey c'est ma passion !


Aujourd'hui je vous propose un article différent.  Un article de réflexion sur ma personne.  Pour ceux et celles qui me connaissent, les fêtes sont une période de l'année ou je revois chacune de mes sphères de vie.   

Sans avoir fait une réflexion approfondie, je réalise petit à petit que l’année 2018 a été très bonne pour moi du côté hockey. En fait, je suis persuadé que dans 10-20 ans, je vais me remémorer de l’année 2018 comme une année ou j’ai pu vivre ma passion pleinement.   Oui, le hockey c'est ma passion, l'enseigner surtout.  J'en suis maintenant des plus convaincus.

Il est important pour moi d’en faire mention puisque nous sommes souvent pris dans le tourbillon de la vie de tous les jours et on oublie les choses dont nous sommes reconnaissants.
Ressource francophone regroupant trucs, conseils, vidéos et exercices pour joueurs et entraîneurs de hockey
Il n'y a rien de plus valorisant que d'enseigner le hockey à des jeunes dévoués


Les Voisins de Papineau Midget AA
Cet été, j’ai eu le privilège d’avoir été sélectionné afin de diriger les Voisins de Papineau Midget AA. Je dis privilège puisque je le crois sincèrement. Je suis de ceux qui croient que lorsqu’on a la responsabilité d’entraîner une équipe, on doit prendre le rôle au sérieux. C’est la raison pourquoi je tente de donner tout ce que j’ai pour le bien de l’équipe. Je suis entouré d’adjoints extraordinaires qui me permettent de rester focus sur les objectifs établis en début de saison. J’ai 17 jeunes hommes uniques sous ma responsabilité, tous avec des qualités différentes. Le défi est de réussir optimiser chacune de ces qualités dans la poursuite d’un but commun. Pas facile certes, mais réalisable.

Je ne serais pas honnête en disant que la saison n’a pas son lot d’obstacles. En fait, il y en a eu plusieurs depuis le début de la saison, et en aura encore sûrement d’ici la fin. Mais c’est ce qui rend une saison intéressante. Au fil des ans, les générations ont changé. J’ai 25 ans d’écart avec le plus âgé de l’équipe. Les méthodes de communication ont changé. Les méthodes de discipline ont changé. Les priorités des joueurs ont changé. Force est d’admettre que le hockey n’occupe plus la priorité pour plusieurs, et on doit réussir à s’adapter à cette réalité. Bien que j’aimerais que tous aient le hockey en priorité (bien entendu, pas au détriment des études), ce n’est plus le cas maintenant. J’apprends donc à me connaître davantage. Je dois adapter mon plan, plus souvent qu’autrement en faisant de l’essai-erreur. Ô que je fais des erreurs. Mais c’est la beauté de notre sport, c’est une école de vie. Et l’école de vie n’est pas uniquement pour les joueurs qui pratiquent le sport, mais aussi pour les entraîneurs qui l’enseignent.

Le travail d’entraîneurs n’est pas de tout repos. C’est facile de critiquer lorsqu’on voit du haut des estrades une situation particulière et on se demande pourquoi l’entraîneur agit ainsi (ou n’agit pas). Et après le match, la version qui est rapporté par notre enfant est souvent selon le reflet de sa propre réalité. Mais cette saison ça me fait réaliser que derrière les portes closes, il y a beaucoup d’autres facteurs. On doit voir aux intérêts de l’équipe et aussi, à ceux des individus. Mais s’il y a une chose que j’ai compris dans cette demi-saison, les millénaires sont uniques :-).

Bref, c’est une expérience que je n’échangerais pour rien au monde. J’adore enseigner à ce groupe d’individus. J’adore me creuser les méninges pour trouver des solutions afin de faire d’eux des meilleurs individus et une meilleure équipe. J’adore préparer des entraînements. J’ai plus de cheveux blancs aujourd’hui que j’en avais en août, mais comme le dicton le dit, c’est signe de sagesse hey hey !

Merci les boys ! Travaillons pour faire une année 2019 où nous nous rappellerons pour des années à venir !


Flames de Gatineau Junior AAA
J’ai aussi la chance d’être l’un des entraîneurs adjoints au niveau Junior AAA. Une opportunité qui est apparu de nulle part mais dont je profite à chaque moment que j’ai l’occasion. J’ai eu la chance de travailler avec un mentor que je respecte beaucoup, et maintenant j’apprends à travailler avec un nouveau que je respecte tout autant. Des trucs, des conseils, des méthodes d’enseignement que j’absorbe du mieux que je peux. Et quoi dire de la qualité des exercices (certainement des sujets de prochaines capsules). J’apprends les traits et caractéristiques qu’un joueur Midget doit développer s’il veut espérer percer au niveau Junior AAA. Ma mémoire n’est plus ce qu’elle était alors on prend des notes ! De l’expérience qui je sais m’aide non seulement dans mon rôle d’adjoint avec les Flames, mais aussi comme entraîneur-chef des Voisins.

C’est une ligue que j’apprends à découvrir. Une ligue électrisante et où les joueurs aspirent encore à des objectifs hockey. Certains visent l’Europe, d’autres la NCAA, etc. C’est réellement une belle expérience d’aider ces jeunes hommes dans la poursuite de leurs rêves. Que je sois derrière le banc à supporter l’entraîneur-chef durant un match, sur la glace durant les entraînements ou encore, sur la passerelle à prendre des notes durant le match, je trippe à fond.

Merci aux Flames de me permettre de vivre ma passion ! J’apprécie chaque seconde de cette expérience.



Le blogue Loz Hockey
Grâce à l’appui inconditionnel de l’un de mes plus précieux amis (merci Alain!), j’ai été en mesure d’offrir un produit de meilleur qualité à mes abonnés. Aujourd’hui, nous avons plus de 2800 abonnés au blogue, vraiment au-delà de mes espérances. Pour être honnête, le nombre m’importe peu. En autant que les abonnés apprécient le contenu offert, j’aurai le sentiment du devoir accompli. Mes objectifs pour 2019 sont simples : d’autres capsules vidéo, collections d’exercices et surprises seront au rendez-vous. Également, je cherche un moyen d’offrir mes services comme consultant aux entraîneurs de hockey mineur… on verra bien où mes méninges me guideront :-). Je vous partagerai le tout en temps et lieu.



Tournoi Provincial VP de l’AHMLG
Je suis également président d’un tournoi de hockey mineur. Un tournoi qui était sur le respirateur artificiel il y a peine quelques années et dont on m’avait assigné la tâche de le redresser. Après 3 ans, je suis extrêmement fier d’avoir participé à la réalisation de cet objectif, qui n’aurait pas eu lieu sans les efforts dévoués des bénévoles. En fait, sans eux le tournoi n’existerait plus. Le tournoi n’a peut-être pas la notoriété du tournoi peewee de Québec, mais je peux vous assurer que pour nous l’équipe de bénévoles, on s’investit comme si c’était le plus « gros » des tournois. Et j’en suis venu à la conclusion que ce qui est important n’est pas le nombre d’équipes qui participent au tournoi, mais bien l’expérience que le tournoi est en mesure d’offrir aux équipes participantes. Et ça, je peux vous assurer que l’expérience à notre tournoi est unique !




Évidemment, je ne pourrais pas vivre ma passion sans le support de ma conjointe Vicky et mes enfants. Plus souvent qu’autrement, je suis à l’aréna ou encore, devant mon ordinateur à « travailler » sur du hockey. Non seulement ils acceptent ma passion, ils m’encouragent à foncer droit devant. Les bons coups comme les moins bons, je peux les partager avec vous, ce qui est extrêmement rassurant. Sans votre support, tout cela serait impossible. MERCI !

Je vous souhaite à tous de très Joyeuses Fêtes et j’espère que l’année 2019 sera pour tous une année remplie de succès !




Steve Lauzon
Loz | Hockey